Une prochaine conférence qui réchauffe...

lundi 28 novembre 2016 par Jean-Yves

Comme d’habitude les conférences se tiennent à 20h30 à l’amphi A de l’UFR des Sciences et des Techniques
La Bouloie, 16 route de Gray à BESANÇON. L’entrée est libre.

Mardi 13 décembre : « Le changement climatique en « Franche-Comté »

par Bruno Vermot-Desroches, ingénieur des travaux à Météo-France


« Il n’y a plus de saison ! »
L’expression est fréquente, mais elle appelle une question : qu’est ce qu’une "saison" dans notre région ?
La nostalgie du « bon vieux temps » nous donne, à travers des souvenirs parfois subjectifs, de fausses idées sur la réalité climatique. Pour définir un climat, il faut le quantifier, le mesurer sur une période d’au moins 30 ans(*).

Au cours du siècle dernier, les observations montrent que la température moyenne sur la planète a augmenté, et qu’en France métropolitaine, c’est dans une fourchette d’environ 0,6 à 1,2°C.
A Besançon où ces données sont relevées depuis 1880, on le constate également d’après les courbes suivantes.

JPEG - 203.2 ko
Températures maximales et minimales de 1885 à 2014
d’après les fig. 86 et 87 p. 208 de "Histoire du climat en Franche-Comté", BICHET et al (2015) : voir (*) en bas de l’article

On notera en particulier que ce sont les températures minimales qui se "réchauffent" le plus à notre époque, ce qui n’est pas la moindre des surprises !

JPEG - 92.4 ko
Moyennes des températures entre Lyon et Besançon en un siècle
d’après la fig. 89 page 213 modifiée, loc. cit.

On remarquera d’une part que les courbes des températures sont nettement symétriques entre Lyon et Besançon, et surtout d’autre part que la moyenne actuelle à Besançon est comparable (ligne jaune) à celle qui existait à Lyon dans les années 1910 : tout se passe comme si Besançon "s’était rapprochée" de la Méditerranée en 70 ans !

Dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura cette fois, l’enneigement mesuré depuis 1960 traduit ce réchauffement par une durée des hivers qui diminue. C’est une réelle menace économique pour une des importantes activités touristiques hivernales de notre montagne jurassienne.

JPEG - 113.9 ko
Un "canon à neige" à Bois-d’Amont (1100m, Jura)
Avec ses semblables, il est destiné à produire la fameuse "neige de culture (sic)" en cas de manque de neige naturelle.

Les prévisions à long terme de l’évolution   de l’atmosphère sont donc de la plus haute importance. Mais elles sont très complexes, car les paramètres à prendre en compte sont nombreux ! Parmi eux, l’activité humaine et les rejets de gaz à effet de serre doivent être estimés.

A partir de différents scenarii, il est incontestable que la température à la surface de notre planète va encore s’élever, mais pas de manière uniforme. En France, il faut s’attendre à un réchauffement compris entre 1,4 et 5,8°C d’ici 2100, avec de nombreuses conséquences prévisibles et sans doute d’autres plus cachées...


(*) voir BICHET V., GARNIER E., GRESSER P., MAGNY M., RICHARD H. & B. VERMOT-DESROCHES. 2015 - Histoire du climat en Franche-Comté du Jurassique à nos jours, Pontarlier, Belvédère Ed., 236 pp.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 228 / 713552

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Visiteurs connectés : 1